FREDON CVL, acteur du groupe 30 000 viticulture du chinonais

Depuis 2021, FREDON CVL anime le groupe 30 000 « Agir collectivement pour développer un système de production viticole économe en intrants, favoriser et tirer profit de la biodiversité du vignoble chinonais », porté par le syndicat des vins de Chinon.


Un groupe 30 000 est un collectif d’agriculteurs œuvrant en faveur d’une réduction des produits phytopharmaceutiques en s’appuyant sur des travaux d’autres collectifs existants. L’accent est mis sur le transfert et la diffusion de bonnes pratiques.


Ce groupe, qui a vu le jour sous l’impulsion du GDON du Chinonais, rassemble douze viticulteurs présents sur le territoire de l’AOC Chinon. Le groupe s’est engagé dans une démarche de connaissance et valorisation de l’écosystème viticole permettant de favoriser et tirer profit de la biodiversité du vignoble chinonais, en mettant en place le biocontrôle au sens large du terme, à savoir l’ensemble des méthodes de protection des végétaux basées sur l’utilisation de mécanismes naturels, qui permettent d’atteindre un équilibre des populations de bioagresseurs plutôt que leur éradication.

A l’issu de l’année d’émergence du groupe, quatre grands thèmes de travail ont ainsi été sélectionnés :

  • L’aménagement de la parcelle et de son environnement afin de favoriser la biodiversité à la fois pour réduire la pression des bio-agresseurs et pour favoriser l’installation d’auxiliaires.
  • La mise en place de couverts végétaux en inter-rang (réflexion sur le choix des couverts, la technique d’implantation, l’entretien, …) afin de réduire le recours aux produits herbicides et favoriser la biodiversité du vignoble.
  • L’entretien du cavaillon (choix et réglage des outils, dates et nombres de passages, …) afin de diminuer le recours aux herbicides.
  • Les méthodes de lutte alternatives, préventives et curatives : généralisation des méthodes prophylactiques pour limiter les maladies cryptogamiques, mise en place de méthodes alternatives (confusion sexuelle, utilisation d’auxiliaires, …), amélioration des connaissances et de l’utilisation des produits de biocontrôle.

Le groupe est entré en 2022 dans une phase de reconnaissance d’une durée de 3 ans au cours de laquelle des réunions régulières du collectif sous forme de groupe de travail seront organisées.