Le Campagnol des Champs

Le campagnol des champs (Microtus arvalis) est un rongeur de la famille des Muridés, de couleur brun gris. Il mesure entre 9 et 12 cm (tête et corps), avec une queue mesurant 2 à 4 cm. Il s’agit d’un herbivore qui se nourrit des parties aériennes (tige, feuille) et des graines. Il peut consommer jusqu’à 2 fois son poids en végétaux par jour. En plus de sa consommation journalière, il prévoit également une réserve de nourriture dans ses galeries. Les campagnols sont classés parmi les espèces nuisibles aux végétaux (arrêté du 31 juillet 2000). Ils peuvent aussi être vecteurs de maladies transmissibles à l’Homme comme la leptospirose ou la fièvre hémorragique.


Pousses de blé découpées et ramenées au terrier (photo FREDON CVL)


En région Centre Val de Loire, les dégâts sont surtout observés en grandes cultures (colza, céréales, betteraves), cultures porte graines et en arboriculture (dégâts au niveau du collet sur des arbres jeunes). Comme pour de nombreux rongeurs, l’évolution des populations est cyclique, avec un pic revenant tous les 3 à 4 ans. Il n’y a pas de tumuli à l’entrée des terriers de campagnols des champs, contrairement aux terriers de taupes.


Il n'y a pas de tumuli à l'entrée des terriers de campagnols des champs, contrairement aux terriers de taupes (photo FREDON CVL)


Pour diminuer l’ampleur des pics de pullulation, il est nécessaire d’intervenir dès l’apparition des premiers signes de présence de ce rongeur (travail du sol, pose de perchoir pour favoriser la prédation naturelle, piégeage…). L’utilisation de la bromadiolone (raticide anticoagulant) est très encadrée et réglementée par l’arrêté interministériel du 14 mai 2014.


Dégâts de campagnols dans un champ de blé (photo FREDON CVL)