La cochenille du pommier

Phenacoccus aceris

Phenacoccus aceris est présente en Autriche, Bulgarie, Hongrie, Croatie, République Tchèque, France, Allemagne, Suisse, Italie, Pologne, Pays-Bas, Roumanie mais aussi au Canada, Etats-Unis, Irak, Iran, Russie, Turquie, ...

Sa production de miellat est importante.

Ordre : Homoptera - Famille : Pseudococcidae

Statut réglementaire : aucun


Fiche technique

Plantes hôtes :

Espèce polyphage qui se retrouve principalement sur pommier, poirier, cerisier et vigne.

Morphologie :

Les femelles sont ovales, vert à vert-jaunâtre, recouvertes d'une pruinosité blanche et mesurent 4 à 5mm.

Biologie :

Cette cochenille n'a semble-t-il qu'une génération par an.

Les larves L2 passent l'hiver dans les anfractuosités de l'écorce. Au début du printemps, elles migrent sur les feuilles. Les adultes apparaissent entre la fin du printemps et le début de l'été. Les jeunes larves L1 apparaissent au mois de juillet et se nourrissent sur les feuilles (face inférieure).

Symptômes et dégâts :

Les prises alimentaires peuvent entraîner une déformation des jeunes pousses en croissance. La production de miellat est importante. Au Canada, cette cochenille est reconnue comme le vecteur du virus responsable de la maladie de la petite cerise.

Moyens de lutte

Comme pour les autres cochenilles, il est très important de bien réaliser les traitements d'hiver à base d'huiles d'hiver appliquées à haut volume. Au cours de la saison, la période d'intervention se situe au moment des essaimages des larves L1 qui sont le seul stade sensible de l'insecte aux traitements car non protégé par le bouclier.

Pour obtenir la liste des produits homolgués, consultez la rubrique "usage" du site http://e-phy.agriculture.gouv.fr/.