L’expertise végétale
pour la santé de l’environnement

Les plantes à enjeux pour la santé humaine

Depuis le 1er juillet 2021, les vendeurs de végétaux (pépiniéristes, jardineries, paysagistes) sont tenus d’informer les particuliers sur le risque que présentent certains végétaux ou produits végétaux de porter atteinte à la santé humaine.

En effet, l’arrêté du 4 septembre 2020, « la loi santé », détermine les modalités d'information à destination des acheteurs et une liste restrictive de 58 végétaux pouvant occasionner des intoxications, des réactions cutanéomuqueuses ou des réactions cutanées anormales en cas d'exposition au soleil chez l'homme.

Cette information doit être donnée avant la vente des végétaux, qu'il s'agisse d'une vente au détail, d'une vente à distance, d'un achat public ou d'une prestation de services.

Ainsi les 58 végétaux sont classés en trois catégories :

- Les espèces pouvant être toxiques en cas d’ingestion,

- Les espèces dont le pollen peut provoquer une allergie respiratoire, 

- Les espèces pouvant entraîner des réactions cutanées.

Afin d’informer les acheteurs de végétaux, les vendeurs de végétaux doivent mettre en place une étiquette, une pancarte, une brochure, un affichage, un support descriptif du produit ou tout autre support d'information portant les informations sur les dangers du végétal. (cliquez ici pour accéder à la boîte à outils).

Le ministère des Solidarités et de la Santé, et FREDON France, ont mis en ligne le site www.plantes-risque.info afin d’informer sur les moyens de limiter des risques, les réflexes à avoir en cas de symptômes mais aussi sur les bienfaits des végétaux.

Cette opération est réalisée dans le cadre du plan national santé environnement, qui vise à renforcer l’information sur les espèces animales et végétales ayant des impacts sur la santé humaine.