"moustique tigre"
 
"présence du moustique tigre en France"Le moustique tigre (Aedes albopictus) est une espèce exotique originaire d’Asie de l’Est. Elle est identifiée pour la première fois en France en 2004, dans les Alpes Maritimes, dans des pneus importés.

Ce moustique est arrivé en Bourgogne Franche-Comté en 2014, signalé dans le département de la Saône et Loire, et depuis colonise progressivement l’ensemble de la région (identifié en 2018 dans la Nièvre et la Côte d’Or, et en 2020 dans le Jura et le Doubs).

 

"moustique tigre"

 

Le reconnaître

Le moustique tigre est appelé ainsi en raison de ces rayures noires et blanches sur tout le corps ainsi que sur les pattes, et présentant une ligne blanche sur la tête et le dos. Sa taille est inférieure à celle du moustique commun (entre 5 et 10 mm). Moustique diurne, il a une allure pataude, et est facile à écraser en vol. Il apprécie généralement de voler autour des chevilles.

 

 

Cycle biologique

Comme tous les moustiques, il a besoin d’eau pour assurer son développement. Les œufs sont pondus sur les parois de récipients, descente de chainaux, … et vont éclore dès qu’ils seront submergés par l’eau.

De fait cette espèce apprécie particulièrement l’environnement créé par l’Homme (pneus, mobilier de jardin, pots de fleurs, …) et colonise surtout les habitats urbains et péri-urbains.

Les larves évoluent ensuite en nymphe puis en adultes. La durée de développement dure entre 8 et 12 jours en été. La durée de vie d’un moustique adulte est de 1 à 2 mois.

 

Impact sur l’Homme

Outres les nuisances et dérangements propres aux moustiques, Aedes albopictus est potentiellement un vecteur de maladies comme la Dengue, le Chikungunya ou le Zika. Il les transmet uniquement lorsqu’il a piqué une personne déjà infectée.

 

Surveillance entomologique et lutte

Depuis 2020 l’ARS BFC a confié ces missions de surveillance et de lutte à l’EIRAD (Entente Interdépartementale Rhône-Alpes de Démoustication) : établissement public chargé de la lutte contre les moustiques et de la gestion des zones humides. FREDON BFC collabore sous convention avec l’EIRAD sur ces missions et notamment :

  • La surveillance entomologique de l’implantation d’Aedes albopictus (et autres moustiques vecteurs de maladies humaines), via un réseau de pièges pondoirs.
  • La réalisation d’enquêtes entomologiques, autour des cas de maladies humaines transmises par les insectes, et de traitements des gîtes larvaires quand ils sont nécessaires
  • La réalisation d’enquêtes entomologiques, autour des pièges ou signalements positifs, et de traitements des gîtes larvaires quand ils sont nécessaires.
  • L’analyse des signalements reçus sur la plateforme SI-LAV, qui permet à toute personne de signaler, s’il pense le reconnaître, un moustique tigre.
"Portail du signalement du moustique tigre"

 

 

Comment limiter son impact ?

Des gestes très simples peuvent être mis en place pour limiter l’implantation et le développement de ce moustique : en supprimant ou limitant l’accès aux réservoirs d’eau chez soi. Vider les coupelles d’arrosage, les arrosoirs, ou mettre une moustiquaire sur les bacs de récupération d’eau de pluie c’est déjà agir pour éviter qu’il ne s’installe.

 

Pour aller plus loin

Site EID - Page dédiée de l’ARS BFC