L’expertise végétale
pour la santé de l’environnement

Chancre coloré du platane

Ceratocystis platani

Le chancre coloré (Ceratocystis platani) est un champignon microscopique spécifique du platane. Il pénètre dans l’arbre par une plaie (même de très petite taille), obstrue les vaisseaux et libère des toxines. Très virulent, il est capable de s’attaquer à des platanes en très bon état végétatif, provoquant ainsi leur mort en quelques mois. Voir lplaquette du Chancre Coloré FREDON

La transmission

Le champignon peut être transmis :

  • par les outils non désinfectés blessant le platane 

  • d’arbre en arbre par les connexions racinaires
  • par l’eau véhiculant les spores de champignon 
  • par les débris d’arbres atteints 

Les symptômes

SYMPTÔMES EXTERNES

Feuillage réduit et jauni, parfois avec une fructification plus abondante.

Nécroses de couleur bleu violacé, bordées de brun orangé, progressant en forme de flamme vers le sommet de l’arbre.

Les tissus atteints sèchent, l’écorce se fendille et reste adhérente au tronc. L’arbre ne présente pas de bourrelet de recouvrement en limite de la zone atteinte.

SYMPTÔMES INTERNES

Nécroses de couleur brun/chocolat qui progresse vers l’intérieur du tronc. (voir photo)

Un diagnostic peut être réalisé visuellement par un organisme à vocation sanitaire et complété par un test en laboratoire.

La lutte

Actuellement il n’existe aucun traitement curatif. Le seul moyen de lutter contre le chancre coloré est de respecter les mesures préventives et d’éliminer les platanes contaminés ou potentiellement contaminés. 

MESURES PRÉVENTIVES

La désinfection de tout matériel (outils, godets, trains roulants …) susceptible de blesser les parties vivantes d’un platane (en particulier le système racinaire). Sont donc concernés tous types de travaux réalisés sur ou à proximité de platanes. La désinfection peut être réalisé avec un produit biocide à action fongicide. Le particulier pourra utiliser de l’alcool à brûler, de l’alcool à 70° ou de l’eau de javel.

Une surveillance sanitaire régulière et le signalement de tout cas suspect, cela permet d’identifier au plus vite une potentielle contamination et de réduire le risque de dissémination du pathogène.

Réaliser la taille des platanes en hiver car le champignon est moins actif pendant la période hivernale (idéalement de décembre à février).

MESURES D’ÉLIMINATION

Compte tenu de la possibilité de propagation du pathogène par les connexions racinaires, la stratégie de lutte actuelle repose sur l’élimination du platane contaminé ainsi que sur l’abattage préventif des platanes situés à proximité (dans un rayon de 35m).

LE GUIDE DES BONNES PRATIQUES

Un guide des bonnes pratiques contre le chancre coloré du platane est disponible et reprend l’ensemble des éléments de la lutte dont les mesures d’assainissement. Il constitue un document de référence pour l’élaboration de cahiers des charges pour toutes interventions sur ou à proximité de platanes.

Guide des Bonnes Pratiques (DRAAF PACA). 

La règlementation

La lutte contre le chancre coloré est rendue obligatoire par arrêté ministériel modifié du 22/12/2015 et règlementée par arrêté préfectoral du 17/09/2018.

PRINCIPALES OBLIGATIONS

  • Déclaration de tout platane suspect auprès du SRAL PACA.

  • Désinfection de tout outil ou engin susceptible de blesser des platanes.

  • Élimination des platanes atteints par le chancre coloré et leurs voisins situés dans un rayon de 35m avec déclaration préalable des chantiers d’abattage et destruction du bois.

  • Interdiction de planter un platane en zone infectée.

Les entreprises qui souhaitent faire circuler du bois de platane, doivent faire une demande préalable au SRAL PACA.

Retrouvez l’ensemble des obligations et les textes réglementaires sur le site de la DRAAF PACA.

LA SITUATION EN FRANCE

Longtemps cantonné à la moitié Sud de la France, la présence du chancre est maintenant avérée dans la moitié Nord depuis 2019 et concerne le département de la Loire Atlantique et des Hauts-de-Seine.

Voir la carte du chancre coloré en France (Maj 2019).

LA SITUATION EN PACA

En PACA, 4 départements montrent la présence de chancre coloré. Les départements du Vaucluse et des Bouches-du-Rhône sont les plus impactés avec un historique de chancre coloré depuis les années 70/80. Dans le Var et les Alpes-Maritimes la contamination est plus contenue.

En moyenne en région PACA, 1300 platanes sont nouvellement concernés par des mesures de lutte.

Voir la carte du chancre coloré en PACA (Maj 2019).