L’expertise végétale
pour la santé de l’environnement

Frelon asiatique

Vespa velutina est un frelon invasif d’origine asiatique qui a été observé pour la première fois en Aquitaine en 2004.

Actuellement présent dans de nombreux départements, le Frelon asiatique est désormais présent dans plusieurs départements de notre région : les Alpes-Maritimes (2010), le Vaucluse (2011) et le Var (2012).

Leurs caractéristiques

Le Frelon asiatique est reconnaissable grâce à sa livrée très foncée : il possède un thorax entièrement brun noir velouté et des segments abdominaux bruns, bordés d’une fine bande jaune. 

Un seul segment de l’abdomen est jaune orangé. La tête est noire, la face jaune orangé et le bout des pattes est jaune. Il est plus petit que notre Frelon d’Europe (Vespa crabro) mais comme lui, non agressif envers l’homme.

Leur régime alimentaire

Le frelon asiatique a un régime alimentaire très varié. Il nourrit les larves de la colonie de divers insectes (guêpes, mouches, papillons...), source de protéines, mais surtout d’abeilles. Les adultes ne se nourrissent que de liquides sucrés (miellat, nectar, miel…).

Dans le Sud-ouest, des ruchers sont fortement attaqués par cette espèce. En vol stationnaire à une trentaine de cm de l’entrée de la ruche, le frelon fonce sur sa proie, la fait tomber au sol, la saisit entre ses pattes et la tue d’un coup de mandibules. Il la dépèce et en fait une boulette qu’il emporte jusqu’au nid pour en nourrir les larves.

La lutte

Perche télescopique et soufre

Un nid peut être détruit jusqu'à 30 m de distance via une perche télescopique y injectant de l'anhydride sulfureux. La colonie est asphyxiée en quelques secondes par le liquide devenu gazeux et réfrigérant

Référence à l'arrêté ministériel autorisant l'utilisation du dioxyde de soufre.

 

Destruction des nids

Localiser les nids  et les détruire vers la mi-juillet avant la délocalisation éventuelle de la colonie et la naissance des futures fondatrices serait plus efficace.

La localisation des nids dans les arbres est plus facile en automne, après la chute des feuilles. Bien que la colonie meurt au cours de l'hiver, la destruction automnale de son nid est également conseillée car c'est à cette période que se développe la nouvelle génération de sexués mâles et femelles, et que les femelles fondatrices sont fécondées, se dispersent et entrent en diapause, tandis que les mâles meurent.

Cette destruction évite ainsi que les reproducteurs mâles et femelles quittent la colonie pour se reproduire.

Les frelons asiatiques sont territoriaux et deux nids ne cohabitent pas de manière pérenne à moins de 250 mètres d'un nid existant. Des exceptions à cette règle existeraient (théorie des nids jumeaux)

 

L’Inventaire National du Patrimoine Naturel  étant la référence par rapport à cette problématique.

 Vous avez vu un nid de frelon asiatique, SIGNALEZ-Le ! 

ALERTE