La FREDON Normandie a 4 grands axes d’actions que sont :
✔ Prévenir et limiter le développement d’organismes nuisibles (ravageurs, maladies, adventices,
…) chez les végétaux (surveillance biologique du territoire)
✔ Expérimenter des solutions plus respectueuses de l’environnement
✔ Accompagner les collectivités dans leurs démarches environnementales
✔ Former les professionnels agricoles et non agricoles


Prévenir et limiter le développement d’organismes nuisibles chez les végétaux :
Cette mission, consiste en la surveillance d’organismes nuisibles réglementés au titre de la santé des
végétaux, dans les différentes filières de production et en environnement, pour le compte du ministère en
charge de l'agriculture.
La FREDON Haute Normandie réalise des plans de surveillance afin de détecter et d’éviter le
développement de parasites réglementés chez les producteurs, les revendeurs et dans l’environnement.
Elle consiste également à la participation active au réseau d'épidémiosurveillance mise en œuvre par
l’ensemble de la profession agricole, sous le pilotage de la Chambre Régionale d’Agriculture, la
FREDON Haute Normandie animant la filière « pomme de terre ». Le but est de mettre en œuvre un
réseau d’observateurs afin de s’assurer de l’état sanitaire et phytosanitaire des végétaux, et de suivre
l’apparition éventuelle d’effets non intentionnels des pratiques sur l’environnement.


Expérimenter des solutions plus respectueuses de l’environnement :
L’expérimentation est réalisée à la demande client pouvant être des coopératives, négoces, instituts
agricoles, ou firmes phytopharmaceutiques afin de mettre en évidence la sélectivité et l’efficacité de
produits phytopharmaceutiques. Cette action est mise en œuvre actuellement sur les filières grandes
cultures et pomme de terre.

Accompagner les collectivités dans leurs démarches environnementales :
Cette axe consiste en l'apport d'un appui technique auprès de collectivités.
La première action correspond en l'élaboration de diagnostics phytosanitaires. Ces diagnostics doivent
permettre aux responsables, d'une part de cerner le contexte réglementaire désormais applicable aux
désherbage chimique des espaces publics, et d'autre part d'identifier les points de non conformité
réglementaires causés notamment par la détention de produits phytosanitaires anciens.
Ces diagnostics sont le point de départ d'une démarche globale d'amélioration des pratiques d'entretien
des espaces publics
La seconde action correspond en l'élaboration de plans de désherbage. Ces derniers sont effectués à la
demande des collectivités, dans l’objectif de diminuer l’utilisation des produits phytosanitaires et ainsi de
développer l’utilisation de techniques alternatives au désherbage chimique. Ces plans identifient,
classent et mesurent les zones à désherber selon le risque de ruissellement et de pollution des eaux afin
d’adapter les aménagements et méthodes d’entretien en conséquence.


Former les professionnels agricoles et non agricoles :
Des formations à destination de producteurs, de techniciens, de vendeurs en jardinerie, d’agents de
collectivités… sont proposées, afin d’améliorer leur capacité à reconnaître les organismes nuisibles, à
mieux utiliser les produits phytosanitaires, à mieux raisonner la protection des cultures ou de leurs
végétaux…


Pour aller plus loin

https://www.ecophyto-pro.fr/
Eure -Seine Maritime
https://www.entretien-espaces-publics.fr/?-haute-normandie-
https://ofb.gouv.fr/
https://www.entretien-espaces-publics.fr/?-basse-normandie-
https://www.jardiner-autrement.fr/