L’expertise végétale
pour la santé de l’environnement

Charançon rouge du palmier

Suite à son apparition en 2006 sur les palmiers du département du Var, le charançon rouge du palmier, Rhynchophorus ferrugineus, ne cesse d’engendrer d’importants dégâts sur le territoire français.

 

Au niveau européen, le charançon rouge est considéré comme un Organisme Réglementé Non de Quarantaine (ORNQ).

 

Cependant, afin de répondre à cette menace sanitaire pesant sur le patrimoine végétal public et privé en France, la réglementation nationale oblige les collectivités locales et les particuliers détenteurs de palmiers, à mettre en œuvre une lutte obligatoire contre ce ravageur.

 

Les modalités de cette lutte sont définies par l’arrêté ministériel du 25 juin 2019. Cet arrêté vise également à limiter les risques d’accidents corporels et/ou matériels liés à la fragilisation des palmiers contaminés par le charançon rouge.

 

FREDON Provence Alpes Côte d’Azur Organisme à Vocation Sanitaire, est chargé de coordonner la surveillance et la lutte contre ce ravageur. Elle œuvre à veiller à l’homogénéisation des démarches entreprises ou susceptibles de l’être sur le territoire régional.

 

Le charançon rouge se développe typiquement comme endophyte des palmiers. L’adulte est diurne, doué d’un vol puissant, ils s’accouplent plusieurs fois dans leur vie.

Les femelles déposent les œufs dans des trous pratiqués à l’aide de leur rostre à la base des palmes, dans les jeunes tissus ou au niveau de blessures. 

Le nombre d’œufs peut varier de quelques dizaines à plusieurs centaines. 

 

Habituellement, les dommages causés par les larves sont visibles longtemps après le début de l’infestation, et au moment où les premiers symptômes apparaissent, ils sont si sérieux que bien souvent la mort du palmier survient rapidement.

 

Les symptômes et dégâts

Les dégâts observés sont dus à l’activité trophique des larves qui creusent des galeries à l’intérieur du stipe du palmier.

En Europe, sur palmier des Canaries, il est possible d’observer des encoches sur les palmes, une altération du port de la frondaison, un dessèchement des palmes juvéniles qui peuvent tomber ou s’affaisser.

En fin d’infestation, le palmier meurt et prend un aspect aplati en forme de parasol. Par la suite toutes les palmes se dessèchent et finissent par tomber.

 

Détection

Le mode de vie caché de cet insecte rend très difficile la détection précoce, de nombreux moyens sont alors mis en œuvre ou à l’étude.

 

Cartographie

FREDON Provence Alpes Côte d’Azur assure le développement et la mise à jour d’une base de données géographiques permettant la localisation des foyers de charançon rouge du palmier.

Cette cartographie reprend l’ensemble des palmiers contaminés déclarés auprès du Service Régional de l’Alimentation de la région PACA pour la période allant de 2010 au 31 décembre 2018 pour les départements du Vaucluse, du Var, des Bouches-du-Rhône et des Alpes-Maritimes.

 

Pour consulter cette cartographie,  Cliquez ICI